Bonheur et réflexes de langage

Coucher de soleil
Couché de soleil sur mon bivouac

Et si le bonheur était surtout une question de vocabulaire et réflexes de langage ?

Vous en avez marre de tout qui part de travers ? Malgré les efforts et quoi que vous fassiez, rien ne change ? Et surtout rien ne s’améliore durablement ?

Sans vous prendre la tête avec des théories fumeuses, il est bien de savoir que les lois universelles (= la suite logique des choses et les événements) font ce qu’il vous arrive. En fait, il s’agit là de la matérialisation de ce que vous imaginez (ou dont vous avez peur, ce que vous souhaiter, ce qui vous préoccupe, etc. ). C’est un peu comme l’art de faire des vœux, vous connaissez certainement des films pour la jeunesse qui montrent des personnes qui, surtout au début, font des vœux étranges, par manque d’entraînement. 🙂 Il faut bien savoir ce qu’on veut, pour faire des vœux. 🙂

Bref : en changeant de vocabulaire et de réflexes de langage, on change notre état d’esprit et ainsi on influence sur notre sentiment de bonheur…

Voici un exemple, de mon expérience personnelle : C’est la voisine qui hurle sur son fils, qui grimpe sur un banc : « tu vas tomber ! ». Ça n’a pas manqué, son ordre positif (sans négation) affirmatif s’est produit. Le fiston (2/3 ans) est tombé du banc. Heureusement, il ne s’est pas fait mal. La voisine, choquée, continue à crier, « Je te l’ai bien dit, tu ne m’écoutes jamais ». Spectatrice de la scène, je me dis intérieurement, « mais si, il a fait exactement ce que tu lui a dit de faire : « Tu vas tomber », et il est tombé ». Enrichie d’une belle leçon en direct, je me suis évertuée à changer de vocabulaire vis à vis de l’éducation de mes enfants.

Il a fallu quelques années, pour que je comprenne que cela vaut aussi pour la vie de tous les jours.

Ma fille m’a rappelé récemment ces habitudes et réflexes de langage et leurs conséquences. Ce qui a réveillé en moi mes propres expériences. Ensemble nous avons adopté une stratégie dans notre quotidien. La stratégie consiste a être vigilant vis-à-vis de nos paroles et expressions. Je vous avoue, que ça ne s’est pas fait du jour au lendemain. Heureusement on était deux : mutuellement on se rappelait « à l’ordre » quand les automatismes reprenaient le dessus.

Pour donner un exemple : Il y a une expression courante qui est devenue un réflexe de langage : c’est « t’inquiète ». Si on s’arrête deux secondes : c’est quand même bizarre, que pour rassurer quelqu’un, on lui donne une injonction contraire à ce que l’on veux lui dire.

Je me souviens d’un échange au club de Marche : En arrivant j’annonce, avec beaucoup d’enthousiasme, mon projet de partir à Lourdes, à pied, de chez moi, toute seule, en bivouac.

Une camarade du groupe démarre au quart de tour. « Quoi, mais tu te rends pas compte… » j’en passe et des meilleurs. Et moi, coincée dans mes réflexes de langage, je réponds : « mais t’inquiète, ça va aller ». Le discours de cette dame bienveillante est devenu d’autant plus virulent. J’essaye de corriger mes choix de mots : « mais ne t’inquiète pas, je gère ». Je vois que ça ne marche toujours pas et soudainement, je me rappelle les discussions avec ma fille sur le sujet (le langage). Et pendant que la gentille dame commence à paniquer pour de bon, je la coupe avec un « Rassure toi ! », voyant qu’elle réagit avec une respiration, j’en profite et ajoute, « mais rassure toi, ça va bien aller ». Et là, c’était assez spectaculaire, instantanément, elle se calme et arrête de m’asséner de toutes les misères du monde… Piouou…

Quelque temps après, je suis partie avec mon sac-à-dos (voir la photo ci dessus) et arrivée 11 jours plus tard, saine et sauve à Lourdes. J’ai vécu beaucoup de belles choses et surtout : je suis rassurée sur la bonté des gens en général. « Les gens » sont drôlement sympa et bienveillant, une fois les barrières d’étonnement franchies…

Et c’est de ça que j’ai envie de parler, échanger,… Et c’est pour ça que j’ai crée ce site, blog et une chaîne YouTube (…) sur le même sujet.

Ça vous dit, de vous lancer dans l’aventure avec moi pour améliorer votre/notre quotidien et celui de votre entourage ?

Cet article a 2 commentaires

    1. Bonjour David,
      Merci pour ce retour sur l’utilisation sur mobile. Pour la vision sur ordi (labtop) j’ai une ordi supplémentaire qui me permet de visionner le site en tant que visiteur 🙂
      Il est effectivement question de programmation neuro-linguistique – Un de mes sujets préféré en psychologie (« Neurosciences » en psycho et « Langage ») et également traité par les enseignements bouddhiste : « le fonctionnement de l’esprit ». Vaste sujet 🙂 que je compte traiter ici.
      Merci de ton intérêt,
      Bonne journée 🙂 Tara

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.